NÉVACHE, ITINÉRANCE DES REFUGES DE LA CLARÉE

Sept jours de raquettes au fil des refuges de la Clarée

Annevaschia : ainsi se dit Névache en ancienne langue celto-ligure. Il se traduit pas « la vallée enneigée ». Une belle promesse pour un séjour raquette aux premiers jours du printemps ! Le village de Névache borde une beau torrent de montagne aux eaux claires : la Clarée. Notre programme va nous guider successivement sur ses rives droite et  gauche à la découverte de ses lacs et vallons suspendus. Pour ce périple de 7 jours, nous prendrons appui sur les confortables refuges qui équipent les hauteurs de la vallée. Ils nous ouvrent les portes vers les belles ambiances d’altitude.

Date de départ

2019 : du 25 au 31 mars / confirmé.

LES REFUGES

Si la Clarée peu avoir un défaut c’est sa notoriété, en particulier l’été. De fait, Elle est particulièrement équipée de refuges conviviaux et confortables (douches chaudes…) aux allures de gîte d’étape. Buffère, Chardonnet, Ricou et Drayères forment l’ossature de ce parcours en montagne. Tous sont reconnus pour la qualité de leur accueil. Leur accès constituent des randonnées raquettes de grand intérêt. Le séjour sera donc modulables pour celles et ceux qui souhaiteraient lever un peu le pied certains jours pour profiter de la chaleur du poêle…

PROGRAMME

Jour 1 : montée au refuge de Buffère
Cette belle montée au refuge de Buffère sera suffisante pour occuper notre journée marquée par le transfert routier du matin. Nous serons immédiatement immergée dans l’ambiance des hauts vallons de la Clarée. Nuit au refuge.
Temps de marche 3h. + 500 m.

Jour 2 : crêtes de l’Échaillon et crêtes de Baude
Journée en deux temps (pour les plus ambitieux). Le matin nous monterons aux Crêtes de l’Échaillon (2640 m) avant de redescendre au refuge. Nous pourrons, l’après-midi, organiser une nouvelle escapade vers les crêtes de Baude. Deux classiques du secteur.
Échaillon : temps de marche 5h. + 600 m.
Baude : temps de marche 4h. + 420 m.

Jour 3 : Refuge Chardonnet / col du Raisin
Le matin nous partirons pour la traversée de la Casse-Pinière. Cette traversée est une belle randonnée en balcon au-dessus de la vallée de la Clarée. Elle permet de rejoindre le refuge du Chardonnet sans redescendre dans la vallée. L’après-midi, ceux qui le souhaitent, pourront m’accompagner vers le col du Raisin…
Traversée :  2h30. + 200 m.
Col du Raisin : 4h30. + 500 m.

Jour 4 : col du Chardonnet
Très belle randonnée vers les altitudes de la rive droite de la Clarée. Nous monterons au col du Chardonnet qui domine la Guisane. Retour et nuit au refuge du Chardonnet.
Temps de marche 4h. + 410 m 

Jour 5 : refuge Ricou / lac Laramon
La journée commence par une descente jusqu’à Foncouverte avant d’entamer les 250m qui mènent au refuge Ricou. La journée est déjà bien remplie, mais pourquoi ne pas monter au lac Laramon ? Nous sommes désormais en rive gauche de la Clarée. Nuit au refuge Ricou.
Refuge Ricou : temps de marche: 3h. + 250 m.
Lac Laramon : temps de marche : 3h. + 250 m.

Jour 6 : refuge des Drayères
Après la descente à Foncouverte, nous voilà partis pour rejoindre le fond de la vallée de La Clarée. Nous passons le refuge Laval, fin de la route en été, pour nous engager vers les vastes versants des satellites du Mont-Thabor. Nous rejoignons le refuge d’altitude CAF des Drayères. Une extension vers le haut sera proposée si, à notre arrivée, l’après-midi n’est pas trop avancée.
Temps de marche: 4h. + 350 m. 

Jour 7 : retrouver à Névache
13 km nous séparent de Névache. Une balade descendante le long de la Clarée et au fil de ses hameaux d’alpage. Elle nous ramène en fin de matinée à Névache.
Temps de marche : 4h.

Tarif
Encadrement et pension complète : 540 €

Téléchargez la fiche technique
2019-FT-RAQUETTES-REFUGES-CLAREE